La demande

L'acquisition d'un chien-guide est une démarche personnelle et seul le déficient visuel peut prendre cette décision. La personne déficiente visuelle, désireuse d’améliorer son autonomie, envoie à l'association une lettre de motivation.
 
A la réception, l'assistance administrative se met en place , elle envoie le dossier de demande de chien-guide. Celui-ci se compose d'un dossier médical en 3 parties : visite chez un médecin généraliste, un ophtalmologiste et un O.R.L.
 
Après réception du dossier, afin d'établir un premier contact et de présenter les objectifs de l'association, l'équipe éducative se déplace au domicile du déficient visuel pour observer et étudier l'environnement humain et relationnel, l'environnement urbain et/ou rural (difficulté et conformité de parcours), l'environnement matériel (transport en commun...), l'environnement de lieu de vie (appartement ou maison...)
 
 Le déficient visuel est convié à Sermentizon pour effectuer un stage de 48h destiné à dresser un bilan psychotechnique. Il permet :
- une évaluation de l'aisance corporelle, de la gestuelle, de la sensibilité tactile des mains et des pieds et de la sensibilité olfactive.
 - une analyse du contact général avec les autres et avec les chiens, de la compréhension et de la logique, de la capacité d'attention et de concentration, de la fatigabilité.
-un bilan en locomotion : orientation, équilibre physique, latéralisation, mémorisation, visualisation des parcours matérialisés par des plans tactiles (dessins en relief, maquettes).
- une présentation du travail du chien-guide par l'essai au harnais d'un chien en cours de formation et des contraintes à assumer (sorties sanitaires, brossage, nourriture, soins).
 
A l'issue de ce séjour, un travail de préparation à domicile est mis en œuvre si nécessaire avant le stage de remise. Sa durée est variable de 1 à 8 mois. Cette préparation comprend le guidage au bras de l'éducateur, le travail d'orientation, l'apprentissage ou le renforcement des bases de la locomotion, la connaissance de son quartier et de ses futurs parcours, la prise de points de repères. Ce travail permet au déficient visuel d'apprendre tout ce qui peut l'être avant l'arrivée du chien, la technique de locomotion chien-guide nécessitant à elle seule beaucoup d'efforts.
 
 La remise du chien guide est gratuite pour toutes personnes qui en font la demande. La bonne connaissance du caractère du chien et de l'exécution de son travail permet de l'attribuer de façon adaptée à un déficient visuel bien précis. La compatibilité de l'humeur est un facteur de réussite. 
 
Durant la 1ère année de vie commune, des visites mensuelles ou bimensuelles sont prévues pour contrôle, extension ou création de nouveaux parcours.
 
Ensuite, les éducateurs assurent une visite annuelle jusqu'à la fin de la carrière du chien. Des visites exceptionnelles peuvent avoir lieu si un problème est mis en évidence par le déficient visuel.
Besoin d'aide

Merci pour votre envoi !